Un soir à Shibuya, par Côté Hublot

Le résumé de notre expérience au Japon

Établir un itinéraire

Définir son itinéraire de voyage, c’est toujours une étape un peu difficile parce qu’on veut en faire autant que possible sans non plus aller trop vite. Il faut donc savoir ce qu’on veut prioriser (quantité/qualité) et faire beaucoup de choix pour s’offrir la meilleure expérience possible. On planifie un trajet dans un endroit où on est souvent jamais allé donc dont on a une vague idée des distances. Des estimations de temps de trajet parfois très aléatoires peuvent faire capoter un transfert et faire perdre un jour de découverte. Pour moi qui ai besoin de tout organiser, ça a pris un bon paquet d’heures…

Notre expérience japonaise, par Côté Hublot

Trois semaines d’exploration

Après quelques semaines de recherches et de préparation, nous sommes finalement parvenus à finaliser notre itinéraire de voyage au Japon ! Pour l’établir, on s’est beaucoup aidés du guide Lonely Planet et des sites tels que Kampai.fr et Vivrelejapon.com. Je rédige ce billet à notre retour et je peux dire que nous sommes très satisfaits de notre trajet. Nous ne nous sommes pas trompés dans le nombre de nuits bookées dans chaque ville. Ce n’était jamais ni trop, ni pas assez. Je ne sais pas trop comment on a fait pour tomber si bien mais on est très contents ! 

Tokyo : Nous y sommes restés les cinq premiers jours pour y retourner deux jours en fin de voyage. Je pensais que ça allais être trop mais j’ai finalement beaucoup apprécié cette ville et été heureuse d’y retourner en fin de séjour !

Kawaguchiko – Magome – Tsumago  : Une nuit à Kawaguchiko nous a permis d’observer le Mont-Fuji, avant de partir dans les Alpes Japonaises  et relier à pied Magome et Tsumago où nous aussi passé une nuit dans chaque village.

Kyoto  : Cette ville-musée offre tellement à découvrir que nous y avons passé trois nuits, c’est un minimum !

Nara – Koysan : Nara n’est pas grande mais y passer une nuit nous a permis d’observer la nuit tomber depuis l’un des plus beaux temples vus au Japon, avant de quitter pour Koyasan, haut lieu sacré du Japon.

Osaka – Miyajima  : Le coup de coeur ne se cachait pas à Osaka et y passer une nuit nous a suffit, contrairement à l’île de Miyajima où nous sommes restés deux nuits.

Péninsule d’Izu : Et enfin, deux jours et deux nuits à se promener dans ces terres moins visitées par le tourisme. On serait bien restés plus longtemps évidemment ! 

Carte de notre itinéraire de trois semaines au Japon, Côté Hublot

Une addition d’expériences

Il s’en est passé des choses en trois semaines mais si on devait résumer notre voyage chiffres, voici ce que ça donnerait rapidement. On a pu faire tellement de choses et on s’est tant déplacés qu’on a eu la sensation d’être partis quelques mois ! C’est appréciable.  

Par contre, à savoir, partir au Japon c’est un budget ! En préparation du voyage, on a réservé toutes nos nuits d’avances. Certains disent qu’il est plus avantageux d’attendre le jour même pour profiter d’un rabais pouvant aller jusqu’à 50%, mais on avait trop peur que les établissements soient trop pleins en cette saison. On a toujours choisi les établissements les moins chers, la plupart du temps des auberges de jeunesse. Honnêtement, même si on avait aussi mis de côté en conséquence, on ne pensait pas que ça allait nous coûter si cher. On est quand même bons à dépenser intelligemment et on n’a fait ni ryokan, ni onsen privé, ni restaurant un peu hype ou fait tellement de shopping. On n’a vraiment pas dépensé sans compter. Et encore, on a aussi économisé une semaine de logement à Tokyo en dormant chez Julien.

Les chiffres de notre voyage au Japon, Côté Hublot

Puisqu’on est du genre à profiter de l’expérience avant tout, on ne s’est inquiété de notre budget qu’aux trois quarts du voyage. Donc on s’est fait un peu prendre, mais ça ne nous a pas empêché de poursuivre nos expériences. L’argent c’est fait pour être dépensé à faire ce qu’on aime. On a mangé un peu plus de noodles instantanées et toutes nos économies y passeront, tant pis.  

Distributeurs automatiques de boissons et temple au Japon, par Côté Hublot

La découverte d’une culture avant tout

Ce voyage a vraiment été pour moi une révélation. Jusque-là, je n’avais encore jamais été confrontée à une culture si éloignée de la mienne. Ces trois semaines m’ont beaucoup appris sur la corrélation entre l’histoire et la culture d’un pays. Là-bas, c’est probablement encore plus marqué qu’ailleurs, le Japon ne s’étant ouvert au reste du monde qu’en 1854, lors de la fin de sa politique d’isolement volontaire. De son protectionnisme historique résulte une identité très forte qui attire les touristes du monde entier. Je constate après coup qu’il aurait fallu que je me renseigne encore un peu plus sur son passé avant de m’y rendre. J’aurai compris davantage de symboles, comportements, situations. 

Donc avant de partir, je t’invite à lire l’article L’histoire du Japon… dans ses grandes lignes de Cityzeum pour commencer. Puis tu peux parcourir les sept billets d’Ici-Japon.com consacrés aux créatures mythiques japonaises qu’on croise dans tous les temples sous forme de statues, peintures ou souvenirs. Ils expliquent toutes sortes de symboliques intéressants !

Un présent témoin du passé

D’un point de vue plus actuel mais relié à l’Histoire, lis Le mystère Japonais des guichets qui disent non de la Presse+ pour comprendre pourquoi on ne pouvait pas retirer d’argent dans les distributeurs il y a encore quelques mois. J’ai trouvé ce texte particulièrement intéressant ! Se renseigner sur le fonctionnement du système éducatif japonais permet également de mieux comprendre cet esprit de compétition / excellence omniprésent dans le monde professionnel actuel. Japonisez-vous.org en a rédigé un résumé très réussi. Et enfin, parce que le Japon est en plein changement d’ère avec un nouvel empereur nommé le 1er mai 2019, une lecture rapide sur la dynastie japonaise complètera vos connaissances de bases avant de vous rendre sur l’archipel.

La curiosité, une qualité à entretenir

Maintenant que tu t’es renseigné sur l’histoire du pays, te voilà prêt à davantage comprendre cette culture dans laquelle tu souhaites t’immerger. Bravo ! Ce ne sont pas tous les touristes qui partent armés de leur curiosité. Elle permet pourtant de faire de belles rencontres, de vivre plus intensément son expérience de voyage et de faire plus de découvertes. Si tu veux d’ailleurs en savoir plus sur ce qu’on a appris sur place, tu peux aussi aller consulter ce billet… ou garder la surprise ! 😉

Arigatou le Japon, par Côté Hublot

En définitive, on a adoré partir découvrir le Japon. La prochaine fois, on essayera d’aller encore plus profond dans la campagne. Dans tous les cas, profites-en un maximum ! Ce n’est pas le genre de destination que l’on peut malheureusement visiter chaque année. Il y a tellement à faire, je te conseille de dresser une liste de ce que tu considères être comme des incontournables avant de partir. Ça te fera sauver bien du temps. Je te souhaite maintenant un très beau voyage, une tonne de découvertes, d’étonnements et d’expériences. Sois curieux, provoque des rencontres et n’hésite pas à pousser les petites portes. Ce sont derrière elles que se cachent les plus belles surprises.

J’attends de tes nouvelles !

Share :
You may also like
Les rues du quartier de Shimotikazawa, à Tokyo, par Côté Hublot
– Un voyage itinérant au Japon –
Cinq jours à Tokyo
JAPON
Le village de Magome, au coeur des Alpes Japonaises par Côté Hublot
– Un voyage itinérant au Japon –
De Kawaguchiko à Tsumago, au coeur des Alpes Japonaises
JAPON