Cueillette de fraises sur l'Île d'Orléans, par Côté Hublot

Une journée à faire
le tour de l’Île d’Orléans

Bordée par le fleuve Saint-Laurent

Après un week-end dans le Parc national du Bic, on se réveille sur l’Île d’Orléans. Bien qu’on soit plusieurs fois venus à Québec, c’est la première fois qu’on traverse le pont. C’est l’Auberge Au Poste de Traite qu’on a choisi pour passer la nuit. En arrivant, nous avons eu droit à l’accueil chaleureux de Xavier, le propriétaire des lieux. Attablés sur la terrasse baignée de soleil, on apprécie la vue sur le fleuve Saint-Laurent. Très enthousiaste, le serveur de l’auberge nous dresse une liste des incontournables du secteur. Je te conseille cette belle adresse à découvrir !

Une nuit à l'auberge Au Poste de Traite sur l'Île d'Orléans, par Côté Hublot

Il est presque 9h30 du matin quand on quitte pour partir faire le tour de l’île. Bien qu’il soit un peu tôt, on se laisse convaincre par une bien sympathique dégustation de fromages de chèvres à la Ferme Audet. On repart avec deux d’entre eux plus quelques produits cosmétiques, eux aussi faits à base de lait de chèvre. Sur la route, on croise de nombreux vélos car il n’existe pas de voie cyclable séparée… C’est dommage car les cyclistes sont sans cesse dépassés par les autos. Il fût un temps où on était nous aussi intéressés par louer des vélos pour se balader ici, mais dans ces conditions, l’activité nous tente moins.

La Ferme Audet sur l'Île d'Orléans, par Côté Hublot

Du côté de Saint-Jean, les maisons sont plus cossues que dans le reste de l’île a prédominance agricole. et le petit centre-ville à des airs bourgeois. On s’y arrête pour un passage à La Boulange, histoire d’acheter du pain et des croustilles locales. On valide, c’est bon. À certains endroits, on peut accéder au Saint-Laurent et profiter d’un quai ou d’une plage. En cette belle journée de 1er juillet, les premiers sont occupés par des pêcheurs, les secondes par des promeneurs.

L'Île d'Orléans, par Côté Hublot

Des champs à perte de vue

Après un pique-nique improvisé au bord de l’eau, on poursuit avec une visite de la Ferme bio Jean-Pierre Plante. On vient là pour expérimenter l’auto-cueillette des fraises. Il y a beaucoup d’endroits pour s’y essayer ici mais on m’a particulièrement recommandé cette adresse là. On paye notre contenant de 4L et c’est parti pour la récolte ! Accroupis dans des plants chargés de fruits rouges, on ne sait plus où donner de la tête. Les champs s’étendent sur des kilomètres. Après trente minutes de cueillette sous le soleil, notre panier est plein à craquer, et encore, on a été sélectifs sur la couleur et la taille des fraises… Je te conseille cette belle activité estivale !

Auto-cueillette de fraises sur l'Île d'Orléans, par Côté Hublot

On termine notre tour de l’Île d’Orléans avec la promenade piétonne de Sainte-Pétronille. D’ici on observe facilement la ville de Québec et les chutes de Montmorency situés de l’autre côté du fleuve. Il fait incroyablement beau. On va bientôt reprendre la route vers Montréal, on apprécie le grand air avant de rentrer pour attaquer la semaine ! 🙂

L'Île d'Orléans, par Côté Hublot

 

Share :
You may also like
Depuis la pierre, le silence des baleines
QUÉBEC
Entre Cimes et Racines par Côté Hublot
Une échappée entre cimes et racines
QUÉBEC

Leave a Comment