La grande organisation

En octobre 2017, après hésitation entre plusieurs pays d’Amérique Centrale pour notre prochaine destination découverte, nous avons jeté notre dévolu sur le Costa Rica et réservé nos billets. L’idée de départ était claire : partir surfer pendant 10 jours sur la Côte Pacifique. On avait entendu parler de Santa Teresa comme the place to be puis, après comparaison de plusieurs hôtels, on s’est décidé pour une place bien simple mais conviviale.

Les fêtes sont passées, puis Janvier est arrivé sans que nous nous soyons encore vraiment penchés sur l’organisation de nos vacances. En en discutant un peu autour de nous et en commençant à s’intéresser au Costa Rica en lui-même, l’idée d’aller seulement faire du surf est devenue un peu moins intéressante… On trouvait dommage de se limiter à la seule ville de Santa Teresa. On a donc commencé à étudier les différents points d’intérêts du pays, ses spécificités et ses incontournables avant d’arriver à un compromis mi-trip mi-surf. On conservait l’objectif fixé d’aller surfer mais on profitait aussi de faire le voyage jusque là-bas pour aller découvrir un peu plus en profondeur le pays bien que conscients qu’un séjour de 10 jours ne nous serait pas suffisant.

C’est donc là que l’organisation a commencée. Et parce que c’est exactement ce que je fais pour gagner ma vie (je veux dire organiser/planifier/prévoir), on peut même parler d’une GRANDE organisation. Ma méthode et mes résultats pourraient faire peur à certains mais elle m’est personnellement nécessaire. Que je m’explique : je fais des recherches (beaucoup), je simule des itinéraires (plein), je calcule des distances de trajets (au kilomètre prêt) et je monte des horaires (précis) dans le but d’optimiser au mieux mon voyage. Pour moi, toute cette organisation signifie  :

  • éviter de perdre un temps précieux à visiter des destinations qui n’en valent pas la peine
  • éviter une perte de temps inutile à rechercher un endroit où manger
  • éviter de gaspiller de l’argent et de perdre en expérience en aller dans l’endroit le plus touristique du coin.

Alors oui oui, ma manière de faire peut effrayer et je suis d’avis qu’elle ne conviendra pas à tout le monde. Mais laissez lui une chance, elle propose simplement de vous aider.

.

Méthode

Pour résumer, après avoir sélectionné quelques points d’intérêts et les avoir repérés sur une carte, j’ai essayé d’établir le meilleur moyen de les intégrer à notre voyage. Il a très vite été question de louer un véhicule si nous voulions être autonomes et ne pas perdre de temps dans les transports. Alors je fais des tentatives de relier entre elles des activités situées à plusieurs centaines de kilomètres l’une de l’autre. J’élimine des options trop éloignées, j’en déplace d’autres plus tard dans mon séjour pour que ça fasse du sens dans mon trajet, je fais des recherches sur les haltes qu’on pourrait faire. J’obtiens par là une toute nouvelle configuration … pour recommencer l’exercice.

Après des heures passées à comparer les avis TripAdvisors et lire les commentaires de milliers de voyageurs, je fini par déterminer un itinéraire sensé. De là, je recherche les hôtels les mieux placés mais aussi les moins dispendieux pour fitter dans notre petit budget. Notez que le Costa Rica est l’un des pays les plus chers d’Amérique Centrale et que le taux de change $CAD versus US$ n’aide pas… Avec ou sans petit-déjeuner inclus ? Payer par carte avant ou paiement en espèces sur place seulement ? Basique et central ou confortable et excentré ? Le choix hotelier est très grand dans les zones que nous visiterons mais les possibilités se réduisent assez vite selon nos priorités : budget minimum, confort minimum, expérience maximum. Booking, TripAdisors again, Hotels.com, Adago : tout y passe, la disponibilité comme les prix étant parfois différents d’un site à l’autre. Pour ce voyage, on a dû booker 5 hotels différents.

L’itinéraire global dessiné, les hotels réservés, on commençait à avoir une belle idée de notre séjour. J’ai terminé en travaillant les horaires journaliers. Et là, vous vous dites que je suis pas mal rendue control freak mais je vous répondrai que non. Non, parce que le nombre de kilomètres à parcourir étant relativement élevé et parce que faire de la route au Costa Rica étant une activité en soi, ca nécessite de savoir quand est-ce qu’on roule et quand est-ce qu’on s’arrête. La moitié des routes du pays sont des pistes de terres parsemées d’obstacles où la vitesse doit être très réduite pour éviter les accidents. Il faut aussi prendre en considération qu’il fait nuit à 17h30 (en février) et que la relation temps/distance est très différentes qu’en Amérique du Nord ou en Europe avec une moyenne de 40km/heure. Tout cela considéré et la conduite de nuit vivement déconseillée, l’objectif est qu’à 17h00 nous soyons arrivés là où nous planifions dormir, tout en ayant eu le temps de profiter de la journée.

Il n’y avait plus qu’à établir une petite liste d’options de places recommandées où se restaurer et c’était terminé ! TripAdvisor m’a bien aidé pour ça aussi. J’y suis y allée en recherchant les endroits conseillés pour leur authenticité, leur bas prix (toujours pour rentrer dans mon budget) et leur cuisine goûteuse.

.

Itinéraire

Voici donc un aperçu simplifié de l’itinéraire que nous avons planifié pour 10 jours sur place.

.

Budget

En parallèle de tout cela, j’ai également monté un budget. Ça peut paraitre un peu exagéré et j’avoue que c’est la première fois que je le fais mais c’est finalement très utile. En fait, on s’est rendu compte avant même de partir que toute notre épargne était déjà engagée à travers les déplacements, hôtels, repas quotidiens et quelques activités qu’on avait programmées. Avant de le consulat, on pensait avoir une certaine latitude financière mais pas tant que ça finalement et c’est bon à savoir avant de partir.

Pour ce budget, on a cumulé :

  • Les frais de transport (billet d’avion, location de 4×4, carburant et trajets en transport en commun);
  • Les frais d’hébergement soit toutes nos nuits d’hôtel;
  • Les frais de nourriture (14 petits-déjeuners, 18 déjeuners, 18 diners + collations et bouteilles d’eau);
  • Les frais d’activités (location de planches de surf, accès aux parcs nationaux, etc) et administratifs (ex: taxe de séjour);
  • Les frais d’équipement (sac à dos, chaussures de randonnées, etc).

On arrive à un joli petit montant d’environ 3 600,00$US pour un séjour de 10 jours à deux avec un budget plutôt « économique ». À noter que le taux de change de notre monnaie vers la monnaie locale (dollars américains ou colonnes) + les frais de retrait dans les guichets automatiques + les frais bancaires qui vont s’appliquer vont encore un peu faire grimper la note.

.

Récapitulatif

#1 – Une fois la destination choisie, définissez le type de voyage que vous souhaitez vivre. Un séjour farniente au bord de l’eau ne demandera pas le même genre d’organisation qu’un voyage pack sac.

#2 – Faites des recherches sur le pays via un guide de voyage ou sur internet et lister les endroits que vous aimeriez découvrir.

#3 – Considérez le nombre de jours de voyage et définir un itinéraire réaliste en fonction. Attention à prendre en compte le temps de trajet. Certains endroits de votre liste vont prendre le bord à cette étape. Il vaut mieux en voir moins mais profiter du voyage plutôt que de vouloir en faire trop et passer à côté de l’expérience, on ne le répétera jamais assez.

#4 – Établissez vos critères d’hébergements (confort, prix, situation, activités) puis comparez les différentes offres. N’hésitez pas à aller à la recherche de codes promo sur internet, j’ai sauvé un peu d’argent comme ça ! Si vous n’êtes pas certains de votre itinéraire, sachez que de nombreux hôtels offrent la possibilité de réserver une chambre avec annulation gratuite jusqu’à 24h avant le séjour.

#5 – Facultatif (mais conseillé pour le Costa Rica si vous louez un véhicule) : déterminez à quelle heure vous devrez débuter votre dernier trajet pour votre rendre à votre hébergement chaque soir, vous éviterez ainsi la conduite de nuit réputée dangereuse. Puis montez un horaire journalier approximatif pour vous faire une idée de vos temps déplacements.

#6 – Prenez en note les adresses recommandées par les voyageurs qui vous ont précédés. Sur TripAdvisor, vous pouvez faire une recherche par ville et aussi selon votre budget. Prêtez attention à la date de mise en ligne des avis, les plus récents étant évidemment les plus pertinents.

#7 – Et établissez un budget en parallèle qui vous permettra de vous situez sur ce que vous pouvez vous permettre ou non. Ça permet d’éviter les mauvaises surprises au retour des vacances aussi.

.

Conclusion

Cette méthode est adaptable aux voyageurs comme au type de voyage. Je ne l’appliquerai pas de la même manière dans un autre pays ou dans un autre contexte. Par exemple, on parle ici d’un voyage dans un pays où il fait nuit noire à 17h30, où les routes sont en très mauvais état et non-éclairées. Ca demande donc selon moi une certaine organisation journalière pour ne pas prendre de risque inutile.

De manière générale, j’ai besoin d’être préparée pour tout. Et si on ajoute à cela le fait qu’il m’est impératif de profiter un maximum lors d’un voyage, alors là je me dois d’avoir plus qu’étudié la question. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il existe un plan qu’on doit s’y tenir à la lettre ! Il s’agit d’un fil rouge qui permet de ne pas s’éparpiller, pas d’une check-list absolue. Tout comme nous n’avons pas voulu surchargé nos journées, on se laissera surprendre à découvrir d’autres lieux et d’autres activités en chemin avec plaisir ! Le premier des objectifs étant de prendre le temps de découvrir cette destination.

Le planning est prêt, il ne nous reste plus qu’à préparer nos affaires.
Le départ est prévu dans 7 jours, on a hâte !!!! 😀

Share :
You may also like
El Refugio Nacional de vida Silvestre Curú, Costa Rica
COSTA RICA
JOURS 4 À 10 – Direction Santa Teresa
& la péninsule de Nicoya
COSTA RICA

Leave a Comment