Depuis que je suis sortie de ma zone de confort …

Une nouvelle année a commencée. Je vous la souhaite remplie de nouvelles aventures, nouvelles découvertes et nouveaux horizons. Fêter le passage en 2017, c’est l’occasion d’observer qui on est devenu, jusqu’où nous sommes arrivé et quels sont les nouveaux but que l’on souhaiterait atteindre.

Jamais je ne prends de nouvelles résolutions au mois de janvier. D’abord parce que je déteste les contraintes, ensuite parce que je suis celle que je parviens le moins à convaincre (je me dupe facilement moi-même). Mais par contre, j’aime croire qu’en adoptant certains modes de pensée, je suis capable de modifier mes comportements.

Par exemple, en ouvrant les frontières géographiques de mon esprit en 2014, j’ai réussi à trouver mon épanouissement personnel en Amérique du Nord. En me divertissant par le biais d’articles variés ou de supports documentaires comme le film Before the flood, je me conscientise et commence à adopter un mode de vie plus sain pour l’environnement : diminution de la consommation de viande rouge à la maison, réflex Zéro-sac-plastique-à-l’épicerie et produits à base d’huile de palme proscrits. Et en constatant que la vie pouvait finir bien trop vite, j’ai trouvé toutes les raisons de passer à l’action pour réaliser mes envies en désactivant le processus d’excuses systématiques qui se déclenchait dans ma tête à chaque tentative. Grâce à cette prise de conscience, j’ai :

  • visité 4 pays en 1 an
  • sauté dans un canyon en Nouvelle-Zélande
  • débuté le longboard en gang de filles
  • amélioré de 4000% ma capacité à communiquer en anglais (ce qui me permet de converser avec un beaucoup plus grand nombre de personnes sur la planète)
  • appris à faire du snowboard et à adorer ça
  • planifié de m’installer au Canada de manière permanente
  • trouvé le secteur professionnel qui me fait vibrer et me donne soif d’apprendre
  • expérimenté plusieurs genres de sport et d’activités physiques géniales
  • multiplié les tatouages
  • trouvé la personne avec qui je veux faire le tour du monde

Bref, tout ça pour dire que je n’ai pas prévu de m’arrêter là, je prends bien trop goût à vivre ma vie. Mais ça m’a pris de sortir de ma zone de confort pour y arriver. J’ai dû mettre un terme à une relation devenue routinière mais confortable, rompre mon fameux CDI aux nombreux avantages, quitter mon bel appartement, ma ville et mes amis fantastiques, parier sur l’avenir et faire comprendre à ma famille que le monde entier est accessible au prix d’un billet d’avion. J’ai aussi dû apprendre une culture qui malgré le fait qu’elle utilisait le français n’avait pas la même logique que celle qui m’avait jusque là faire grandir, j’ai dû refaire mes preuves, lier de nouvelles relations, prendre des risques et relever des défis.

Pendant tout ce temps là, j’ai parfois voulu abandonner et plusieurs fois pensé à renoncer. Aujourd’hui, je me remercie d’avoir pris ma vie en main et décider d’en faire simplement ce que je voulais qu’elle devienne. Il me reste du chemin à parcourir mais je pense tenir le bon bout.

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur cette vidéo intitulée Do you dare to dream ?, que j’ai trouvé incroyablement puissante. Elle traite justement de cette zone de confort dans laquelle on évolue tous et pourquoi il est important d’en sortir. Je vous encourage vivement à la visionner une fois, deux fois, trois fois tellement elle contient de notions intéressantes

« On nous enseigne durant notre enfance une multitude de connaissance mais on ne nous apprend pas à avoir confiance en nous-même. Croire en soi et avoir une idée claire de ce que l’on souhaite peut sembler aux yeux de nombreuses personnes comme de l’arrogance. « 

Une version française est disponible ici.

Share :
You may also like
Voyage au Costa Rica
VRAI & FAUX
COSTA RICA - VOYAGE
L’ascension du Mont-Washington
USA - VOYAGE

Leave a Comment